4 novembre 2021

La délégation parlementaire belge à Kinshasa est reçue par un vétéran de la politique, Bahati Lukwebo, président du Sénat

Catégorie Non classé

Président du Sénat, à la tête d’une formation, l’AFDC (Alliance des forces démocratiques de la République du Congo), dont les 145 députés font partie de l’Union sacrée qui soutient le président Tshisekedi,  Modeste Bahati Lukwebo , deuxième personnage de l’Etat, est considéré comme un vieux routier de la politique et, en ces temps de turbulence, comme un sage. Un politicien rusé qui, revenu de l’université de Milan avec le titre de docteur en économie  fit ses classes sous Mobutu, fut membre de la société civile du Sud Kivu, devint ministre de l’économie sous Kabila.  A l’arrivée de Tshisededi,  la formation de Bahati était l’un des piliers de la coalition pro Kabila qui contrôlait le Parlement, mais  l’élu de Kabare (Sud Kivu) qui aurait voulu occuper le perchoir du Sénat, en lieu et place de Tambwe Mwamba, (un ancien mobutiste passé par les rébellions et rallié à Kabila) ne reçut pas satisfaction. Le président de l’AFDC, qui a plus d’un tour dans son sac, s’employa dès lors à détricoter une majorité qui demeurait acquise à Kabila  et pouvait à tout moment paralyser les initiatives du nouveau président Félix Tshisekedi. Après le succès de la manœuvre de retournement, qui avait  misé sur la vénalité de la classe politique congolaise et récompensé les transfuges à coup de billets verts, l’Union sacrée vit le jour, assurant au président Tshisekedi une confortable majorité parlementaire tandis que Bahati, enfin récompensé, devenait président du Sénat. Politicien expérimenté et pragmatique, il tient désormais la barre de la nouvelle majorité et veut à la fois soutenir les projets de rénovation du président et  renouer avec les vieux amis au sein de la classe politique belge. C’est dans cet esprit qu’il a invité à invité à Kinshasa une délégation représentant le groupe d’amitié Belgique-RDC, dirigée par son président honoraire André Flahaut et comprenant le député Ecolo Samuel Cogolati, la députée CDnV Lahima Lanjri et Joris VandenBossche, secrétaire général du groupe.  Cette délégation souhaite relancer la coopération interparlementaire mais aussi « booster » les relations économiques à l’heure où le Congo redevient un pays attractif pour les investisseurs. A cet effet,  une table ronde réunissant des opérateurs économiques congolais et belges sera organisée vendredi, et le président Tshisekedi, revenu de Glasgow, recevra la délégation qui a été accompagnée durant son séjour par sa propre belle-soeur, Mme Isabelle Kibassa Maliba. Cette dernière,  aujourd’hui rentrée au Congo,  fut longtemps députée provinciale du Brabant wallon.. M. Flahaut est d’autant mieux accueilli aujourd’hui à Kinshasa que nul n’a oublié que durant les années d’opposition et de traversée du désert de l’UDPS, l’ancien ministre de la Défense ne mesura jamais son soutien à une formation qui fut admise au sein de l’Internationale socialiste.